Recherche vocale : Il s’agit de rechercher une information ou de lancer une demande sur internet en utilisant uniquement sa voix au lieu de passer par la version classique, au clavier via les moteurs de recherche.

Vous l’avez sûrement déjà utilisée à titre personnel ou avez vu autour de vous d’autres personnes parler à leur smartphone ou à une enceinte pour envoyer un sms ou écouter leur musique préférée. Et oui la recherche vocale au-delà d’être une révolution amusante de la technologie de la communication, elle est aussi très utile !

Ce nouvel attrait des consommateurs pour la recherche vocale est en pleine expansion. Que ce soit pour passer des commandes ou bien faire des recherches d’informations, cet outil est devenu un gain de temps pour tout ceux qui en sont devenus adeptes.

 

La recherche vocale sur Google


Les raisons de cet engouement

  • Le temps

Une personne lambda peut énoncer 150 mots en 1 minute mais taper seulement 40 mots. Pour faire une recherche avouez que la voix est donc un moyen bien plus rapide et efficace !

  • La praticité

Pas besoin d’allumer son PC, et déverrouiller son téléphone et ouvrir une page WEB pour taper sa recherche, puis passer au crible l’ensemble de la page de résultats. Un simple « OK GOOGLE » ou « DIS SIRI » suffi pour faire votre recherche…

  • L’amusement

C’est tout beau, tout nouveau et ça amuse beaucoup d’entre nous de faire des recherches vocales, disons-le !

  • L’accessibilité

Cette technologie est accessible à tous, petits et grands, utilisateurs novices des technologies ou experts .

Aussi, cette commande vocale est bien pratique quand vous ne pouvez pas utiliser vos mains pour taper sur votre smartphone, comme en voiture par exemple. Consulter vos mails, envoyer des sms, générer un appel ou demander votre itinéraire se fait en une seule requête vocale ! Gain de temps et très sécurisant dans ce cas précis.

Un impact sur le SEO


 

Par conséquent, notre façon de rechercher nos informations et les techniques de référencement évoluent. L’algorithme de Google change rapidement comme tout le monde le sait. Les conditions changent et évoluent constamment.

Aujourd’hui, Google met donc en avant les entreprises locales par rapport à la position géographique de l’émetteur de la recherche et accentue les contenus conversationnels. Le contenu des sites doit être optimisé pour être adapté à ce langage conversationnel.

Comment ? En y mettant des informations claires et en répondant à des questions spécifiques ( qui, que quoi, où, quand, pourquoi)

Par conséquent, il est temps que les entreprises optimisent leur stratégie de référencement pour s’adapter à ses recherches à commandes vocales.

 

En quelques chiffres


  • D’après Brightlocal, 46 % des utilisateurs de la recherche vocale, recherchent une entreprise locale sur une base quotidienne
  • 1 possesseur sur 2 de smartphone utilise sa recherche vocale et 1 sur 3 le fait quotidiennement. (source DIGIMIND )
  • Le moteur de recherche Google est en tête des assistants vocaux avec plus de 36 % de notoriété spontanée, suivi de Apple avec Siri (26%), Amazon avec Echo(24%) et Microsoft avec Cortana (11%) ( selon l’étude a été réalisée par l’institut Toluna )
  • Le smartphone est l’appareil le plus utilisé pour l’assistance vocale (44%)
  • Pour le moment, les enceintes connectées ne sont pas encore très utilisées (13 % des appareils)
  • Seuls 19 % des internautes Français ont utilisé la recherche vocale en 2018 contre 30 % des italiens et 26 % des britanniques

 

Quels usages de cette recherche vocale ?


  • Écouter de la musique
  • Connaître la météo
  • Rechercher un produit dans l’optique d’achat

 

Quand l’ utilise-t-on principalement ?


  • En voiture (53%)
  • Au cours d’une activité (21, 3 %) ;
  • En regardant la TV (7,5 %)
  • Au travail (7,4%)
  • En cuisinant (5,5%)

 

Cette nouvelle technologie de communication est à suivre de très près car elle est faite pour évoluer dans les mois à venir. En Europe et plus précisément en France, la population utilisant ces assistants vocaux est encore relativement faible en comparaison avec les États-Unis par exemple. Mais cette notoriété est grandissante. En France, on estime (d’après My média) à 1,7 million d’utilisateurs d’enceintes vocales.

 

Et vous, faites-vous parti de ces adeptes ?

N’hésitez-pas à réagir sur ce sujet !